Blog

Home»Economies de ressources»Economie circulaire : levier d’innovation, de compétitivité et de notoriété

Economie circulaire : levier d’innovation, de compétitivité et de notoriété

Ce 30 mars 2017, la société américaine Space X vient de réussir son pari : envoyer un satellite dans l’espace avec un lanceur dont le premier étage a été recyclé. Mieux, Elon Musk démontre qu’il est possible d’offrir des services ultra-performants et développer de nouveaux marchés en actionnant l’économie circulaire. Ce nouveau modèle décuple la compétitivité et ouvre une voie pour démocratiser d’autres secteurs : bientôt le vôtre ?

Diminuer les coûts par l’économie d’échelle

A l’heure de la mondialisation, la compétitivité est clairement une des clés de succès pour de nombreux business. Dans cette perspective, certains secteurs comme l’automobile partent à la chasse aux coûts pour gagner en compétitivité : harmonisation des pièces pour réaliser des économies d’échelle, optimisation tous azimuts (fournisseurs, fonctions support, etc.). Renault comme PSA doivent en partie leur succès à cette approche « linéaire » optimisée (cf. article).

Maximiser les ressources par l’économie circulaire

L’autre approche revient à revoir intégralement le modèle économique et de production avec l’économie circulaire : c’est l’esprit des lanceurs de Space X. La réflexion porte sur l’usage et l’effort d’optimisation s’effectue à chaque étape du cycle du produit pour que la même ressource fournisse le maximum de service. Ici, la partie la plus noble et la plus chère, le premier étage du lanceur, est recyclée. Mais si la rentabilité liée à la production des lanceurs de Space X ne semble finalement pas aussi élevée qu’attendue (cf. article), l’entreprise aura gagné sur bien d’autres tableaux.
En effet, s’il on considère le projet dans sa globalité, à savoir l’approvisionnement en matières premières, la production, la distribution, l’utilisation et la fin de vie, Space X se dote d’une visibilité médiatique mondiale quasiment gratuite : un sérieux avantage compte tenu de la part importante du budget communication pour la notoriété d’une marque.
Au-delà de la communication, les entreprises qui s’inscrivent dans l’économie circulaire limitent leurs risques d’accès aux matières premières et s’exposent moins aux taxes sur la fin de vie, deux risques qui pourraient s’avérer couteux dans les prochaines années.

Penser et agir « circulaire » sur la globalité de projet est un modèle d’avenir, Space X en est l’illustration .

Written by

Christophe Mangalte, marketeur de formation, s'implique auprès des entreprises et organisations pour les aider à faire de leur offre le meilleur choix et bâtir un réseau de prescripteurs influents. Dans l’intérêt de tous (clients, fournisseurs, citoyens,etc.). Comment ? En pilotant chaque projet de A à Z : analyse « pratique » des attentes des clients et des parties prenantes, positionnement de l’entreprise, création d’offres produits innovantes et faciles d’accès, production de contenus pertinents, sélection des outils numériques les plus performants à moindre coût, réalisation graphique et technique de sites Internet fluides, performants et mobiles.

Leave a Comment

*