Blog

Home»Responsabilité (RSE) et iso 26000»Les entreprises responsables réalisent l’impossible

Les entreprises responsables réalisent l’impossible

Utopiste, irréalisable, inconcevable, inabordable sont les adjectifs qui accompagnent à priori les démarches de développement durable ou de Responsabilité sociétale (RSE). Pourtant, les dirigeants audacieux qui développent des business responsables parviennent à relever les défis, à changer le marché et démontrent combien la mobilisation de leur écosystème permet de réaliser l’impossible, pour leur plus grande fierté et celle de leurs collaborateurs. Sans oublier les bénéfices pour l’intérêt général.
Florilège des 3 principaux freins bridant les démarches de responsabilité et des pistes de progrès pour les lever.

« C’est inabordable, les coûts explosent »

  • L’intérêt d’une démarche responsable est de requestionner la valeur ajoutée attendue par les clients : n’y a-t-il pas des services superflus ou à faible intérêt à couper pour se concentrer sur ce qui compte vraiment pour leur satisfaction ? Avec cette approche, on arrête d’empiler des fonctionnalités, on les réduit pour que le concentré d’offre soit efficace pour le client. Du coup, on dégage des marges de manœuvre pour faire mieux sur des volets d’intérêt général : environnement, social, etc.
  • Un business responsable est une approche qui repose sur l’ensemble du cycle de vie du produit : des matières premières jusqu’à la fin de vie en passant par la production et surtout l’utilisation du produit. C’est sur toute la chaine de valeur que des économies sont possibles, avec de nombreux leviers : réduction ou optimisation des ressources (les déchets des un peuvent être les ressources compétitives des autres : penser économie circulaire), gain de notoriété à moindre coût grâce aux reprises presse (à comparer avec un budget d’achat d’espaces publicitaires).

« Il n’y a pas de fournisseurs capables de répondre à nos exigences environnementales ou sociales »

  • Avez-vous vraiment fait le tour de tous les fournisseurs, en local, en France ou à l’international ?
  • Certains fournisseurs sont prêts à évoluer s’ils perçoivent un potentiel : associez-vous à d’autres clients pour faire émerger ce potentiel, donnez de la visibilité au fournisseur en nouant une relation partenariale reposant par exemple sur un préfinancement ou un engagement à plus long terme. Les contrats de commerce équitable prévoient ce type d’aménagement.

« Les collaborateurs sont déjà surchargés, ils ne peuvent pas faire plus »

  • Une démarche de Responsabilité donne du « sens » à l’action, les collaborateurs sont généralement enthousiastes à l’idée de faire plus pour l’intérêt général.
  • Enfin, cette démarche est une occasion de revoir l’organisation, pour ne pas faire « en plus » mais « différemment ».

via GIPHY

Written by

Christophe Mangalte, marketeur de formation, s'implique auprès des entreprises et organisations pour les aider à faire de leur offre le meilleur choix et bâtir un réseau de prescripteurs influents. Dans l’intérêt de tous (clients, fournisseurs, citoyens,etc.). Comment ? En pilotant chaque projet de A à Z : analyse « pratique » des attentes des clients et des parties prenantes, positionnement de l’entreprise, création d’offres produits innovantes et faciles d’accès, production de contenus pertinents, sélection des outils numériques les plus performants à moindre coût, réalisation graphique et technique de sites Internet fluides, performants et mobiles.

Leave a Comment

*